Vous êtes ici : Accueil > Recherche > La recherche au Centre de réadaptation Lucie-Bruneau

La recherche au CRLB

En plus de donner des services directs aux personnes présentant une déficience physique pour améliorer leur participation sociale et optimiser leur qualité de vie, le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau s’engage à assurer le développement de la qualité des services et le soutien à l’innovation continue par l’enseignement, la recherche en adaptation-réadaptation et par l’évaluation des technologies et des modes d’intervention.

La réalisation de cette mission prend racine dans les valeurs de l’établissement. En effet, l’usager est au cœur des préoccupations de l’établissement et l’essor de la recherche permet de lui offrir des services de qualité à la fine pointe des connaissances. Les activités de recherche sont d’ailleurs régies par une politique de la recherche.

Le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau se donne les moyens d’innover au plan social et technologique en soutenant les idées créatrices de son personnel et en misant sur l’expansion des collaborations internes et externes dans le respect des règles éthiques.

Pour atteindre son objectif, le Centre a déposé une demande de désignation universitaire afin de pouvoir dispenser des services à la fine pointe des connaissances, encourager les innovations dans un domaine interdisciplinaire particulier, participer à la formation des professionnels de la réadaptation, évaluer les technologies ou les modes d’intervention liés à son secteur de pointe et gérer un institut de recherche.

En 2000, l'établissement s’est associé à cinq autres établissements de réadaptation de la région métropolitaine pour fonder le Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation du Montréal métropolitain (CRIR), auquel quatre partenaires régionaux se sont joints par la suite.

Le CRIR est ainsi devenu l’organe de recherche du Centre de réadaptation Lucie-Bruneau et des autres établissements de réadaptation membres. C'est un centre à la fine pointe de la recherche et de l’application des nouvelles technologiques qui visent à réduire les obstacles à la participation sociale des adultes présentant une déficience physique de nature motrice ou neurologique.

Des stratégies établies en collaboration avec le CRIR :

  • développer une culture de recherche pour intégrer celle-ci à la clinique et à la gestion, et pour que la pratique soit davantage basée sur les données probantes issues de la recherche d’une part, et sur l’innovation d’autre part;
  • accueillir des chercheurs du CRIR au CRLB (laboratoires de recherche), dont 50 % de la recherche est consacrée à l’adaptation-réadaptation, pour augmenter la collaboration avec les gestionnaires, médecins et intervenants sur des projets qui sont en lien avec la mission et les priorités de recherche de l’établissement;
  • favoriser les occasions d’échange et le transfert des connaissances, l'utilisation optimale des ressources financières disponibles à l’interne mais aussi à l’externe et l'amélioration des compétences à la recherche des professionnels pour faciliter le partenariat recherche/clinique/gestion.